CHARTE AQUARIOPHILE

Affilié à la

Fédération Française d’Aquariophilie,

 

Hormis être un lieu d’échanges et de recherches ouvert à tous, une association aquariophile est surtout une école de transmission du savoir. Les néophytes s’y verront proposer une initiation motivante basée sur le bien être des organismes vivants maintenus en aquariums. Les connaissances des anciens seront au service des débutants pour s’efforcer de répondre à leurs questions.

Accorder le privilège en recommandant les professionnels respectueux des mesures d’hygiène ainsi que des conditions de transport optimales, offrant sans retenue et sans arrières pensées leurs conseils, refusant catégoriquement de vendre des êtres vivants à des personnes qui sont visiblement incapables de les maintenir dans des conditions raisonnables fait également partie des services de l’association aquariophile.

Renseignements donnés sur l’origine, les conditions de reproduction ou d’élevage ainsi que sur les éventuelles exigences spécifiques de l’espèce, les reproductions personnelles sont échangées gracieusement ou vendues à un prix préférentiel.

Tout mettre en œuvre pour que chaque aquariophile respecte les périodes d’adaptation lors de l’introduction de tout nouveau spécimen dans son installation. L’association inculque également à ses membres le respect des densités de population correctes dans un aquarium  et leur fait savoir que la faune et la flore exotique ne doivent pas être rejetées dans des milieux naturels qui leur sont étrangers.

Elle informe que tout aquariophile a le devoir de réagir face à tout problème technique ou toute maladie qui touche l’aquarium. Le bon sens est de rigueur et les acharnements thérapeutiques sont à proscrire.

Faire obstacle à l’acquisition, à l’élevage, à la reproduction, à l’exposition et à la diffusion des espèces de faune et de flore modifiées. Ces pratiques (hybridations, manipulations génétiques, colorations chimiques, …) doivent non seulement être proscrites mais aussi et surtout combattues. L’association ainsi que tout aquariophile a ici à la fois un devoir de boycottage et un devoir d’information afin de mettre en garde les néophytes qui se laisseraient tenter par ce type d’achat.

En aucun cas, des êtres vivants artificiellement manipulés qui auraient été acquis par ignorance ne doivent être sacrifiés. L’association avise que, conformément à l’éthique aquariophile, des conditions de maintenance optimales doivent leur être offertes jusqu’à leur mort naturelle tout en veillant à leur non-prolifération et bien entendu à ne pas les reproduire ni les diffuser à qui que ce soit.

Dès lors de la certitude de la même espèce des êtres vivants à disposition, la reproduction sélective est envisageable. Cette reproduction particulière ne devra en aucun cas donner lieu à des modifications morphologiques handicapant les futurs individus qui en sont issus dans leur comportement et/ou dans leur locomotion. Seules des améliorations dans l’intensité du patron de coloration et,dans une moindre mesure, dans la taille des nageoires et du corps peuvent être envisageables (mais aucunement conseillées). Il faut absolument éviter les déformations corporelles dans un seul but décoratif.

Exigeante, délicate et sujette à discussions, cette reproduction par sélection est réservée à des aquariophiles expérimentés qui savent exactement ce qu’ils font. Il convient donc à chaque éleveur de juger par lui-même si le fruit de ses reproductions s’intègre dans une optique de conservation des espèces naturelles et de respect envers l´espèce originelle.

Rapport et diffusion au sein de l’association aquariophile de tous les résultats innovants pouvant faire progresser les connaissances concernant les espèces et les techniques aquariophiles.

Adopter une attitude de respect scrupuleux vis-à-vis de toute la législation en vigueur, y compris la convention de Washington et toute nouvelle convention internationale visant la protection de la faune et de la flore.

Tout en encourageant et en favorisant la reproduction en captivité, tout aquariophile participe à la limitation des prélèvements dans les milieux naturels.

Il a également le devoir, dans la mesure où ses moyens le lui permettent, de s’engager dans la sauvegarde et dans la réintroduction des espèces qui s’éteignent dans leurs biotopes originels ; ce dernier point n’est réalisable que lorsque les conditions de réhabilitation des milieux ont pu être réalisées.

Outre le fait que, dans quelque domaine que ce soit, la pensée et l’expérience doivent se rejoindre, l’aquariophile se doit non seulement de transmettre son savoir aux néophytes mais il doit également sans cesse s’efforcer de rester concret dans ses explications. Ceci est à la base même d’une éducation raisonnée qui ne manquera pas, par la suite, de donner des aquariophiles raisonnables.

Notez que pour la survie, le bien-être et l’avenir de notre formidable passion commune qu’est l’aquariophilie, toute personne ou association qui signe cette charte morale s’engage à la respecter et à la diffuser le plus largement possible.

Pour la Fédération Française d’Aquariophilie